Imbert-Vier > Simon > Blog

Blog

Une cérémonie du café à Axum (2001)

Récit d’un moment axumite.

Taxis d’Addis Abeba (2004)

Description et essai de décryptage du fonctionnement des taxis privés.

Une visite aux archives du chemin de fer djibouto-éthiopien (2007)

Compte-rendu d’une visite aux archives de la Compagnie du chemin de fer djibouto-éthiopien, à Addis Abeba, en 2007.

Quand Le Monde recycle un rapport des RG (2007)

Un article du Monde manipule un rapport pour inventer les « bandes ethniques ».

Interrogation historiographique : études des frontières et aires géographiques, les questions sur les frontières sont-elles liées aux territoires délimités ? (2009)

Intervention présentée lors des journée d’étude commune des ANR Frontafrique et Géo&co, le 6 mars 2009.
Je voudrais vous présenter, non pas un travail abouti mais une interrogation suite à un constat historiographique, dont je tire quelques conclusions théoriques possibles. Mon objet est de vous présenter mon interrogation, voir si c’est une piste à creuser ou une illusion d’optique. Cette communication n’est donc pas un résultat de recherche, mais une invitation au dialogue, au débat, à la (...)

L’appel des « Indigènes de la République » (2009)

Remarques sur un texte problématique.

Les enjeux politiques de l’histoire coloniale (2009)

A propos du livre de Catherine Coquery-Vidrovitch.

L’historicité. Réflexions à partir de « La société des individus » de Norbert Elias (2011)

Conférence à l’université de Djibouti en novembre 2011, sur l’universalité de l’historicité des sociétés et la fonction des « traditions ».

Notes sur « situation » « coloniale » (2013)

Réflexions à la suite d’un séminaire en 2011-2013.

Des identités et des appartenances (2014)

La notion de groupe humain aux caractéristiques identitaires transmises n’est toujours qu’une construction sociale historiquement située.

République, musulmans, terrorisme et justice (2016)

A propos de l’état d’urgence…

« Métissage » et écriture inclusive (2018)

En avril 2012, dans un discours prononcé sur les plages marseillaises, Jean-Luc Mélenchon estimait que le « métissage » était une chance pour la France. Cette notion de « métissage » appliquée à l’espèce humaine a pris une connotation positive en France à partir de la fin du XXe siècle, en particulier après la victoire d’une équipe qualifiée de « black, blanc, beur » lors de la coupe du monde de football de 1998. Pour l’anthropologue Jean-Loup Amselle, « il semble désormais qu’aucun secteur du monde (...)

Marseille dans l’« usage du monde » de marins de l’océan Indien (2018)

Présentation du panel « Marseille dans l’“usage du monde” de marins de l’océan Indien (fin XIXe-années 1960) », qui s’est déroulé lors des 5e Rencontres des études africaines en France à Marseille en juillet 2018.
Ce panel se situe dans les débats sur les question de circulations impériales ou coloniales, de connections entre des lieux, des personnes, des représentations, des pratiques… qui parcourent des lignes de communication. Sur ce thème, on peut mentionner, en 2013 à Bristol, un important colloque sur (...)

Accueil • Réalisé avec Spip • © 2019